Un renard qui fait dodo

Éduquer les enfants au sommeil

Dorlotons notre sommeil

Nous consacrons 1/3 de notre vie au sommeil ! C’est le moment de la journée où nous nous mettons en veille pour récupérer et se régénérer : récupération physique, physiologique et intellectuelle.

Pourtant, trop souvent les jeunes négligent leur sommeil. 38% des jeunes de 15 à 24 ans dorment moins de 7 heures par nuit en semaine selon une enquête menée par OpinionWay (Le sommeil des jeunes 15-24 ans, 2018). Les besoins étant de 7 à 10 heures par nuit selon les personnes.

Les conséquences entrainées par le manque de sommeil sont terribles.

  • Le manque de sommeil a un impact désastreux sur la concentration et sur les capacités d’apprentissage et d’attention. Un danger pour l’enfant en apprentissage constant à l’école et à la maison.
  • Des études ont prouvé un lien entre le manque de sommeil et le surpoids.
  • Le manque de sommeil intensifie la sensibilité émotionnelle. Cet effet est d’autant plus intense à l’adolescence.

Comment aider son enfant à mieux gérer son sommeil ?

Une fille qui dort profondément et qui a un bon sommeilLe sommeil est un défi difficile à relever. Pour les plus jeunes enfants, l’heure du coucher est souvent vécue comme une punition ou un moment d’anxiété. Quand votre ado dit « je vais me coucher », cela ne signifie pas pour autant qu’il va se blottir dans les bras de Morphée…

Chers parents, vous avez un rôle fondamental à jouer pour veiller à ce que votre enfant (petit ou grand) ait un sommeil suffisant. Il faut avant tout dialoguer sur la question avec les jeunes, c’est essentiel. C’est un vrai sujet de santé ! Il faut leur transmettre l’importance du sommeil et leur expliquer en quoi il est primordial d’en prendre soin.

Créez un environnement calme en évitant les activités stimulantes

Pour cela il faut éviter les boissons excitantes et la pratique du sport le soir.

Il faut aussi apprendre à gérer les écrans. Il faut à tout prix éviter les écrans avant d’aller se coucher ! Pourquoi les ados particulièrement accros aux écrans ne dorment pas suffisamment ? D’abord parce que la luminosité de l’écran diffuse une lumière bleue nuisible pour le sommeil. Le cerveau va assimiler cette lumière à celle de l’été.

Pensant être en pleine journée, le cerveau va alors ajuster sa production d’hormones du sommeil en conséquence. De plus, face à l’écran, l’enfant se retrouve en interaction et en communication continue. Sa sensibilité émotionnelle est fortement sollicitée ce qui ne lui permet pas d’être prêt pour s’endormir.

➥ A lire aussi : La question des mobiles à l’école.

Assurez une régularité des horaires de sommeil

Pour assurer cette régularité, il faut instaurer des règles constantes sur les heures de coucher ou de lever dès le plus jeune âge. Instaurer un rythme n’est jamais facile compte tenu du rythme effréné de la famille, du boulot, de l’école… Mais il faut très tôt essayer de faire du coucher et du lever une habitude. L’objectif est de régler l’horloge interne de l’enfant.

Si votre enfant a du mal à s’endormir ou développe des troubles du sommeil (peur du noir, réveil en pleine nuit, cauchemar…), prenez le temps d’identifier les causes qui troublent son sommeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *