Les élèves apprennent à prendre soin du potager à l'école.

Construire un potager dans une école, mission impossible ?

Comment créer un potager dans une école?

Les élèves découvrent la vie réelle et la nature.J’ai quitté ma terre nantaise pour un bout de route dans notre belle capitale. Le passage du trio jardin / nature / mésanges à l’ambiance pot de fleur égaré sur le rebord de la fenêtre, mini cactus et gravillons au jardin du Luxembourg n’a pas été très paisible. Ô
belle nature où te caches-tu ?

Une après-midi, passant devant une école primaire parisienne et face à ces bambins bondissants, je me suis demandée comment ces boules d’énergie faisaient pour s’oxygéner. Comment faisaient-ils en pleine ville pour avoir un lien avec la nature ?

Et si l’école était aussi un lieu qui offre aux enfants leur dose quotidienne de nature ? Si l’idée est attirante, sa concrétisation s’avère moins évidente. Comment fait-on pour créer un potager dans une école ? On vous emmène sur les pas de la création du potager de l’Odyssée, une école Espérance banlieues à Angoulême.

En savoir plus sur les écoles Espérance banlieues.

4 conseils pour créer un potager à l’école

Créez un partenariat

Vous n’êtes pas expert du jardinage ? Pas de panique, ça ne vous empêchera pas de concrétiser ce projet de potager. N’hésitez pas à demander de l’aide et créez un partenariat avec une association de la région. Au Cours l’Odyssée, le projet s’est construit en partenariat avec une association locale, les jardins naturels de l’Angoumois. C’est une réelle valeur ajoutée ! Accompagnés par deux membres de l’association, les élèves et les professeurs travaillent à faire de ce potager un îlot de richesses fleurissantes et appétissantes.

Le choix de la permaculture

A Angoulême, l’équipe pédagogique a fait le choix de la permaculture . L’aventure a commencé fin octobre 2017 avec la préparation de quatre bacs en bois. Les enfants ont commencé par construire des buttes-lasagnes pour accueillir les cultures gourmandes. Aucun rapport avec la spécialité italienne, ce sont juste des couches superposées de matériaux comme du compost, des feuilles, du broyage ou du terreau. L’objectif est de créer un sol riche et équilibré pour les cultures.

Un potager en permaculture c’est un potager qui va imiter un écosystème en équilibre pour faire un sol profondément riche pour les différentes cultures. Les plantes vont joyeusement cohabiter dans un désordre naturel. C’est une forme de jardinage durable où l’environnement est sain et autosuffisant, et où le système est résilient. Cela nécessite tout de même l’apprentissage de stratégies et de techniques.

Recherchez la pluridisciplinarité pour monter le projet avec les élèves

Les professeurs du Cours l’Odyssée ont abordé le projet du potager selon différents points de vue. Ils créent des ponts et croisent les approches. Il y a une recherche de pluridisciplinarité. Un atelier en classe de sciences a notamment été organisé. Les enfants ont aussi fait des expérimentations avec les graines de pomme mangées à la récréation.

Responsabilisez les enfants et rendez-les acteurs du projet

L’entretien du potager est un bon moyen pour responsabiliser les élèves. Rendez-les pleinement acteurs de ce projet. Un roulement est organisé entre les deux classes du Cours l’Odyssée. Les enfants apprennent ainsi à prendre soin du potager et à s’occuper des cultures de l’ensemble de l’école.

Les bienfaits d’un potager à l’école

En premier lieu les enfants découvrent la vie réelle et la nature si diversifiée qui les entoure. Vendredi 11 mai, les apprentis jardiniers ont procédé aux premières plantations : une ribambelle de tomates et de radis, un cortège de fleurs et d’herbes aromatiques. Un défilé de couleurs et d’odeurs pour une sensibilisation à la biodiversité .

La plante, c’est ce qui prend tout son temps pour sortir le bout de son nez. Les élèves apprennent ainsi la patience. Le radis se récolte 18 jours après la plantation, une belle occasion pour inviter à la dégustation les deux bénévoles des jardins naturels de l’Angoumois.

Cultiver un potager, c’est aussi cultiver son esprit d’émerveillement. C’est assez fascinant de suivre le cycle de la terre et de découvrir une plante. Les enfants sont de plus en plus attentifs et curieux de ce qui les entoure. Grâce au voisin de l’école, les élèves ont notamment découvert avec étonnement ce qu’était un pied de vigne.9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *