scène de theatre

Les vertus du théâtre à l’école

« Hors d’ici tout à l’heure, et qu’on ne réplique pas ! Allons, que l’on détale de chez-moi, maître juré, filou, vrai gibier de potence… »

Combien d’élèves ont savouré sortir de leurs gonds en incarnant le temps de quelques répliques le personnage si rebutant d’Harpagon, pour la plus grande joie d’un public conquis par tant de conviction dans la méchanceté.  Et pour d’autres, comme il fut difficile de se mettre en scène, d’exprimer devant autrui une colère, un emportement qui n’est pas le sien…

Mais pourquoi le théâtre, qui fut si présent dans nos écoles depuis la renaissance, a-t-il fait l’école buissonnière ?

Le théâtre et l’adolescent

Les études qui n’éveillent pas le sens de l’admiration sont des études manquées. Si la faculté de l’émerveillement est naturelle à l’enfant, elle s’assoupit à l’adolescence, à moins d’être nourrie. Or le théâtre permet de rejoindre l’adolescent dans ce besoin de nourrir son sens de l’admiration, inscrit au plus profond de lui. En ce sens le théâtre a une vertu pédagogique, car il conduit vers l’âge adulte. En effet, le théâtre offre la possibilité de découvrir, surtout à l’adolescence, toute la gamme des capacités d’expressions corporelles ainsi que leurs limites. En y travaillant, l’adolescent, présent à lui-même, appréhende la transformation de son corps, s’accepte tel qu’il est.

Le travail sur la voix en est une illustration. La voix est l’expression intime de sa personnalité,  et l’adolescent entend sa voix se transformer. La maitrise de la voix est une école de l’expression des émotions. Qu’il est bon à l’adolescence d’apprendre l’expression maîtrisée de ses émotions ! De nos jours, alors que la voix est si souvent amplifiée, le théâtre apprend combien il y a un investissement de tout le corps au service de la voix. En contrepoint, le travail de la voix apprend à goûter le silence et son éloquence quand il met en valeur ce qui vient d’être dit ou ce qui va l’être. La voix qui se donne offre de la joie à celui reçoit un texte, comme à celui qui le donne. Consultez aussi notre article sur l’importance du langage et de la communication face à la violence.

Préparation, représentation :
pourquoi faire revenir le théâtre à l’école ?

des élèves en train de faire une représentation theatraleLa préparation matérielle d’une représentation est l’occasion de mettre en valeur bien des talents qui ne s’exprimeront pas sur la scène mais dont le concours est indispensable au succès : costumes, décors, accessoires, éclairages sont autant de sources de responsabilités et de travail qui nourrissent la confiance en soi et en autrui.

Et puis vient le jour de la représentation, quand chaque acteur vit cette expérience spirituelle d’incarner un personnage : il lui donne vie, il l’anime, il l’assume. Le temps d’une représentation il est ce personnage. L’adolescent devient, par le jeu théâtral, le maître d’une réalité sur laquelle il pèse dans une intensité et une profondeur qui sont une source de joie et de bonheur. Regardez dans cette vidéo d’Espérance banlieues le visage de tous ces élèves du cours Antoine de Saint-Exupéry à Asnières à la fin de la représentation du spectacle donné le 4 mai dernier et vous mesurerez tous les bienfaits du théâtre.

Le fruit de la préparation et de la représentation d’une pièce de théâtre est une modification du regard mutuel du maître et de l’élève qui ont accepté, car le théâtre l’exige, une mise à nu mutuelle. Le théâtre à l’adolescence en particulier est une école du don, du don de soi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *