Un élève dans la salle de classe

La méthode Nuyts, une réponse apportée aux besoins de notre temps

Le sombre constat de l’accroissement des difficultés scolaires

Des enfants pourtant vifs, curieux et pertinents dans leurs appréhension du réel sont en échec scolaire et développent des profils « dys ». Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, troubles de l’attention et de la concentration, troubles du comportement ou de la mémoire à long terme… Autant de mots qui font tourner la tête et qui décrivent les difficultés pour apprendre à lire, à écrire, à orthographier ou encore à s’exprimer. La méthode Nuyts est une réponse apportée pour prévenir ou compenser ces troubles des apprentissages.

Ce type de difficultés scolaires n’a jamais existé dans une proportion aussi importante qu’aujourd’hui. Cela s’explique notamment par l’absence de prise en compte de la mosaïque des systèmes de fonctionnement cognitif. Approche unique prônée par le système de l’école actuelle.

L’objectif final de l’école c’est finalement que tous les enfants deviennent des adultes épanouis et instruits. Ça n’est possible qu’en accueillant les spécificités du système de fonctionnement de chaque enfant. Or aujourd’hui, ces spécificités ne sont pas entièrement accueillies. La citation attribuée à Albert Einstein est éloquente : « Tout le monde est un génie. Mais si on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide ».

Les enfants ne comprennent pas ni n’intègrent consciemment les connaissances depuis les réformes d’après-guerre

Des élèves se tenant par les épaulesA partir de la mise en place du plan Langevin-Wallon en 1947, de nouvelles méthodes pédagogiques ont été appliquées. Les apprentissages des fondamentaux (la lecture, l’expression écrite, la grammaire) ont été repensés. La nouvelle pédagogie sollicite davantage la visualisation que le raisonnement analytique. Les enfants travaillent désormais intuitivement sans même avoir compris et intégrés consciemment le contenu de leurs leçons. Les dysfonctionnements des apprentissages de bases sont les conséquences de cet enseignement.

Elizabeth Nuyts fait une analyse très claire de la situation dans son blog consacré à la prévention et aux remèdes des troubles des apprentissages. Les enfants « ne prennent plus le temps de se parler pour réfléchir, de se parler pour se poser des questions, de se parler pour faire des liens logiques.  Ils vont très vite certes, mais leur mémoire à long terme ne peut pas suivre à ce rythme-là. Les problèmes ne sont perceptibles qu’au fil du temps, au moment où leur mémoire visuelle va saturer, comme celle d’un ordinateur, suivant les personnes entre 12 et 50 ans. A quoi sert de bachoter pendant des années si à 50 ans on a tout oublié ? ».

La méthode Nuyts, une réponse adaptée aux maux de notre temps

Derrière la méthode Nuyts on retrouve Elizabeth Nuyts. Cette logopédagogue, pédagogue de la parole, questionne les difficultés cognitives des enfants. Son livre Ecole des illusionnistes a notamment reçu le prix Enseignement et liberté en 2002.

Le rôle primordial de la parole dans l’apprentissage

« L’homme est fondamentalement un être du verbe » écrit-elle. C’est la parole qui fait le lien et qui détermine le développement de l’enfant. Nous avons fondamentalement besoin de parole pour réfléchir, pour communiquer de manière éveillée et intelligente avec les autres mais aussi avec nous-même.

La méthode Nuyts entend sortir de l’apprentissage mécanique en réinsérant la parole dans tous les apprentissages. La parole va aider à ancrer les savoirs dans la mémoire à long terme. C’est véritablement la voix qui va faire le lien. Cette méthode fait partie des nouvelles méthodes pédagogiques qui rencontrent un succès grandissant.

Vers un apprentissage conscient des connaissances

Elizabeth Nuyts a élaboré des outils concrets. Les objectifs sont multiples :

  • Premièrement améliorer la perception et la compréhension des informations entendues, lues ou écrites.
  • Ensuite, développer l’attention, la concentration et la mémorisation sur le long terme.
  • Intégrer consciemment les informations.
  • Enfin faire le lien entre l’écoute, les lectures, les règles apprises et la réalité.

Si les techniques sont simples et accessibles, encore faut-il prendre le temps de s’approprier l’approche. Ce n’est pas une recette de cuisine à suivre mais une façon de concevoir l’apprentissage.

Les écoles du réseau Espérance banlieues ont notamment fait le choix de cette approche pédagogique. La méthode Nuyts remédie dans un premier temps aux difficultés scolaires. Elle touche par la suite à quelque chose de plus profond, c’est ça qui est incroyable ! Cette méthode permet d’ouvrir les perceptions conscientes, de donner des repères et de construire l’analyse des élèves. L’approche pédagogique donne progressivement les moyens aux enfants de se percevoir acteur.

En savoir plus sur les écoles Espérance banlieues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *